BENABAR en concert d’ouverture de la 71ème FOIRE DE PAU le 14 septembre

BENABAR en concert d’ouverture de la 71ème FOIRE DE PAU le 14 septembre

BENABAR en concert d’ouverture de la 71ème FOIRE DE PAU le 14 septembre 1280 800 Foire de Pau

Après quatre ans d’absence, le chanteur a repris le chemin de la scène. Un retour en forme avec une revue de ses grands tubes et une bonne dose d’humour.

Bénabar a débuté dans la chanson d’une façon originale, dans un duo aux noms de clowns, Patchol et Barnabé (ou Bénabar en verlan), et par un premier album qui reste confidentiel. En 2003, grâce à une nomination aux Victoires de la musique, les radios et médias commencent à s’intéresser à cette voix singulière, très chanson française à l’ancienne, racontant, comme les aînés, le quotidien d’une «Petite vendeuse», un départ à la retraite, celui de «Monsieur René»…

Sa voix, ses arrangements cuivres façon fanfare, guitare façon chansonnier, rencontrent vite les faveurs du public. D’autant qu’on se rend compte très vite que Bruno est un homme de cœur et de partage. On lui offre une forme de filiation artistique à Renaud ou à Michel Delpech, deux artistes avec lesquels il a déjà partagé la scène ou dont il a repris des titres. Après 20 ans de carrière, Bénabar avait besoin de se réinventer, ce qu’il parvint à faire avec son 8e album, sorti en 2018.

«Le début de la suite», est plus folk, plus épuré, plus vif, le ton est reconnaissable d’entre tous, entre tendresse, autodérision et humour. Avec lui, avant de reprendre la route pour une série de concerts à succès, il obtient un disque d’or. Bruno Nicolini de son vrai nom, est aussi une «bête de scène» avec plus de 800 concerts, dont 2 Bercy et 4 Olympia, mais aussi… des rôles au cinéma dont cette année dans «Beaux-parents».